banniere banniere banniere

En région Grand Est, la vingt et unième vague de l’enquête Besoins en Main d’Oeuvre (BMO) met en évidence une forte hausse des intentions d’embauche pour 2022 par rapport à 2021.


Avertissement : l’enquête BMO a été réalisée fin 2021 et ne tient donc pas compte des aléas potentiels de la guerre en Ukraine sur l’activité. À fin mars 2022, les offres d’emploi déposées à Pôle emploi restent très dynamiques.

En 2022, plus de trois établissements sur dix envisagent de recruter en région Grand Est. La part d’établissements potentiellement recruteurs augmente de 6,6 points par rapport à 2021, pour s’établir à 30,7%. Les projets de recrutement affichent une augmentation de 16,8% par rapport à 2021, et s’établissent à 216 480 projets pour l’année 2022.

58,3% des intentions de recrutement sont jugées difficiles par les employeurs, soit une hausse de 13,6 points par rapport à 2021. 126 216 projets de recrutement sont ainsi déclarés difficiles. Parmi les métiers présentant les plus forts taux de difficulté de recrutement, on trouve notamment des métiers des services à la personnes (aides à domicile et aides ménagères), de la santé (infirmiers-cadres infirmiers et puéricultrices, aides-soignants...), des transports (conducteurs de transports en commun sur route, conducteurs routiers et grands routiers...), de l’hôtellerie-restauration (employés de l’hôtellerie, cuisiniers...) et du bâtiment (maçons, couvreurs, plombiers-chauffagistes...).

 

Télécharger le document régional de présentation des résultats 

 

Télécharger une fiche de synthèse d'un département ou d'un bassin d'emploi: